Le Prochain RDV
News Medias

Nagui : Pierre-Emmanuel Barré se sent censuré et quitte son émission sur France Inter

Après qu’on lui ait refusé une de ses chroniques à l’antenne de France Inter, Pierre-Emmanuel Barré a donné sa démission à la radio publique. Non Stop Hanouna vous dit tout.

Pierre-Emmanuel Barré a un humour qui grince. C’est ce qui fait son succès, mais c’est aussi ce qui lui fait parfois défaut. Alors qu’il officie actuellement pour le compte de Nagui et sa « Bande Originale » sur France Inter, l’humoriste a été confronté à ce qu’il considère être de la « censure », comme en témoigne ses confidences au journal Le Parisien. A l’occasion de l’entre-deux tours, il avait en effet préparé un sketch pour défendre l’opinion des abstentionnistes qui refusent de choisir entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Une chronique qui lui aurait été refusée "trente minutes avant l'antenne" par Nagui, qui cartonne actuellement a la télévision. Pierre-Emmanuel Barré a donc préféré claquer la porte de France Inter et dévoiler l'intégralité de son sketch sur sa page Facebook. Une initiative qui a tout de même généré plus d’un million de vues en seulement quelques heures.

Pierre-Emmanuel claque la porte de France Inter

Pour l'humoriste chroniqueur, il n’y a pas de retour en arrière possible. « Quand on me demande ne pas faire une chronique, je démissionne » a-t-il justifié auprès du journal Le Parisien avant de reprendre : « Pourtant, j’ai fait bien pire. Mais tout le monde est tendu en ce moment».  Mais Nagui, lui, réfute toute idée de censure. « Sur le coup, je lui ai simplement dit qu’il n’était pas clair sur l’abstention. Qu’il casse Macron ou Le Pen, ok. Mais qu’il encourage l’abstention, c’est faire le jeu du FN. C’est ma responsabilité de producteur. Mais il a préféré ne pas venir à l’antenne. Après l’émission, je lui ai finalement proposé de faire sa chronique [jeudi] sans changer une ligne. Et moi, j’aurais ajouté un mot pour dire d’aller voter. Au lieu de ça, il a préféré le faire sur Internet. Libre à lui ». De son côté, Laurence Bloch, directrice de la radio publique, compte à tout prix faire revenir l’humoriste dans ses rangs. « C’est regrettable et dommage de démissionner dans la presse… J’espère pouvoir lui parler [jeudi] » a-t-elle déclaré au quotidien. Une tâche qui s’annonce difficile, puisque Pierre-Emmanuel Barré semble déterminé à camper sur ses positions.

Pierre-Emmanuel Barré avait préparé une chronique en faveur des abstentionnistes.
Pierre-Emmanuel Barré à claqué la porte de France Inter après le refus d'une de ses chroniques. / ©PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Ajouter un commentaire
Inscription
Rencontre un chroniqueur,<br/>Organise une surprise,<br/>Lance un défi à l'équipe !
Rencontre un chroniqueur,
Organise une surprise,
Lance un défi à l'équipe !
Je m'inscris
Sondage
Partager