Le Prochain RDV
C’est que de la télé

TPMP - Gilles Verdez : désigné par le reste de la bande, il va devoir réaliser un gage dégoûtant !

Dans "Touche pas à mon poste", certains fanzouzes sont incontournables. Adeptes de l’émission, certaines têtes deviennent peu à peu reconnaissables dans le public. Parmi elles, celles du Mexicain. Fort de sa réputation, le spectateur va être mis à contribution pour un gage. Au menu : un gage, une sucette et Gilles Verdez. Non Stop Hanouna vous donne tous les détails.

Dans l’équipe de "Touche pas à mon poste", il ne faut pas avoir froid aux yeux. Chroniqueurs, invités ou même Cyril Hanouna, dans le programme un gage est un gage. C’est pourquoi quand on est désigné par ses camarades pour réaliser un défi, personne ne peut y échapper. Et c'est bien connu, Cyril Hanouna et ses équipes redoublent d’imagination pour trouver des idées à la hauteur de l’émission. En octobre dernier, Baba va être inspiré. "Il y a quand même un gage qui va être très drôle et qu’on va faire dans un instant. Regardez, il y a quand même le Mexicain qui est dans le public qui est en train de lécher la sucette. On va devoir en désigner un, qui va devoir lécher la sucette derrière", annonce l’animateur phare du petit écran sur le plateau.

Gilles Verdez va devoir lécher la sucette du Mexicain

Si la réaction des chroniqueurs est unanime et ressemble beaucoup à du dégoût, les règles sont les règles, aucun moyen d’y échapper. Qui va devoir s’y coller, c’est toute la question. Jean-Luc Lemoine qui remplace Cyril Hanouna parti en cours d’émission, a trouvé une solution équitable. Ce sont les chroniqueurs qui vont devoir désigner l’un d’entre eux pour réaliser ce challenge.

"Gilles je suis désolé je crois que tu as quatre votes contre toi, c’est toi qui va lécher le Mexicain, enfin la sucette", s’exclame Jean-Luc Lemoine après un malencontreux lapsus. Le snipper de l’émission va tenter d’apporter son soutien à son camarade avec une légère plaisanterie : "Fais-toi plaisir, ça n’arrive qu’une fois dans une vie !" De son côté, en bon joueur, le journaliste se plie à la majorité, et c'est sans rechigner qu'il va s’emparer de la sucette bleue. Il va même croquer quelques morceaux de la sucrerie. Chroniqueurs et public assistent dégoûtés à la scène.

Gilles Verdez va devoir relever un gage de Baba
Ajouter un commentaire
Inscription
Rencontre un chroniqueur,<br/>Organise une surprise,<br/>Lance un défi à l'équipe !
Rencontre un chroniqueur,
Organise une surprise,
Lance un défi à l'équipe !
Je m'inscris
Sondage
Partager