Le Prochain RDV
Les Doss

House of Crades : Derrick à la rescousse de Bertrand Chameroy et Camille Combal

Bertrand Chameroy et Camille Combal ont fait rire pendant plusieurs semaines les téléspectateurs en 2015 avec la série parodique "House of Crades". D’ailleurs, Non Stop Hanouna vous propose de revivre les épisodes de cette pastille. Et après avoir tenté de faire élire Cyril Hanouna à la présidence de France Télévisions, les deux chroniqueurs vont faire appel à plusieurs alliés dans leur lutte contre le trublion du paf.

La mission de Bertrand Chameroy et Camille Combal dans "House of Crades" semble être bien compromise. Alors que les deux chroniqueurs font tout pour prendre les rênes de Touche pas à mon poste, ils doivent faire face à la persévérance de l’animateur qui ne compte pas laisser sa place sans se battre. Et après avoir comploté pour que Cyril Hanouna devienne le nouveau président de France Télévisions, Bertrand Chameroy a décidé de faire appel à un tout nouvel allié, Derrick. Mais si ce dernier semble très motivé pour s’attaquer à Cyril Hanouna, il va finalement échouer.

Cyril Hanouna à l’assaut des États-Unis ?

Abandonné également par Camille Combal, Bertrand Chameroy va alors se tourner vers Valérie Benaïm, qui va lancer l’idée d’envoyer Cyril Hanouna à l’Académie française. Peu après, c’est Jean-Michel Maire et Gilles Verdez qui sont envoyés à Tokyo pour engager des yakuzas. Malheureusement, toutes ces idées sont un véritable fiasco. Dernière possibilité de faire partir Cyril Hanouna, faire en sorte que le trublion du paf travaille au département de l’éducation des États-Unis d’Amérique. Affaire à suivre…

Le complot se poursuit
Ajouter un commentaire
Inscription
Rencontre un chroniqueur,<br/>Organise une surprise,<br/>Lance un défi à l'équipe !
Rencontre un chroniqueur,
Organise une surprise,
Lance un défi à l'équipe !
Je m'inscris
Sondage
Qui est votre nouveau chroniqueur préféré ?
Tom Villa : 
0%
Pierre Ménès : 
0%
Rachid Arhab : 
25%
Greg Guillotin : 
25%
Kelly Vedovelli : 
25%
Louis Morin : 
0%
Domi­nique Farru­gia : 
25%