Le Prochain RDV
Le meilleur des 4/3

TPMP : Jean-Michel Maire et sa connaissance du latin

Dans une séquence des 4/3 de Jean-Luc Lemoine, Jean-Michel Maire a étalé ses connaissances en latin. Evidemment des mots sexuels, et même des inventions à sa sauce. Une séquence à retrouver sur Non Stop Hanouna.

Jean-Michel Maire a une nouvelle fois prouvé ses larges connaissances et son sens de l’humour très… phallique. Le chroniqueur de TPMP  s’est retrouvé dans l’une des séquences des 4/3 de Jean-Luc Lemoine, et avait visiblement l’humour léger ce jour-là. Alors que Cyril Hanouna questionne ses chroniqueurs sur les mots qu’ils connaissent en latin, Jean-Michel Maire ramène comme souvent la discussion sous la ceinture. On le voit donc en train de crier « phallus, phallus » à plusieurs reprises, au gram damne de ses voisins de plateau. Même Valérie Benaïm et sa patience légendaire semble agacée par les lourdes blagues de son voisin. Et il ne s’arrête pas là.

« Paraît qu’à Rome ça s’enc***it sec »

Dans une 2ème séquence retrouvée par Jean-Luc Lemoine, « JMM » faire remarquer à Christophe Carrière que les mots latins sont à forte connotation sexuelle : « Y a que des mots latins cunnilingus, phallus, sodomie » avant que son voisin ne lui fasse remarquer que sodomie n’est pas du tout latin. Ce qui ne gêne pas Jean-Michel Maire qui estime que « ça aurait pu » avant de faire une comparaison avec l’époque romaine : « Paraît qu’à Rome ça s’enc***it sec » lance-t-il. Toute la grâce et la finesse de Jean-Michel Maire réunie en une phrase. Même si il y a bien un fond de vérité dans ce que raconte le journaliste.

TPMP : Jean-Michel Maire et sa connaissance du latin
Ajouter un commentaire
Inscription
Rencontre un chroniqueur,<br/>Organise une surprise,<br/>Lance un défi à l'équipe !
Rencontre un chroniqueur,
Organise une surprise,
Lance un défi à l'équipe !
Je m'inscris
Sondage
Qui est votre nouveau chroniqueur préféré ?
Tom Villa : 
0%
Pierre Ménès : 
0%
Rachid Arhab : 
33%
Greg Guillotin : 
0%
Kelly Vedovelli : 
33%
Louis Morin : 
0%
Domi­nique Farru­gia : 
33%